Solistes - Ensemble Vocal de Canisy

Aller au contenu
Amis musiciens
Solistes

Philippe SCIEUX, pianiste, était le brillant accompagnateur de l'Ensemble Vocal de Canisy pour son programme "Géométrie" de mai et juin 2010, et ses concerts de fin 2010. Un partenariat renouvelé, au printemps 2011, pour les Sept Paroles du Christ de César Franck, et qui s'est poursuvi avec les programmes choeur et orgue de 2012 et 2013.
Originaire de la région parisienne, Philippe SCIEUX commença l'étude du piano à l'âge de sept ans. La rencontre avec des personnalités telles que Jeannine OUROUSSOF, Raymond TROUARD ou Lucette DESCAVES l'a conduit au Conservatoire National Supérieur de Paris, où il a complété sa pratique du piano par des prix dans les classes d'écriture, d'histoire de la musique et d'esthétique.
Philippe SCIEUX se produit en tant que soliste dans de nombreuses formations de musique de chambre, et se consacre à l'enseignement de son instrument au sein des conservatoires de Cherbourg-Octeville et Coutances.

Née à Caen en 1975, Angélique LETERRIER débute le chant  dès l'âge de onze ans avec l’Ensemble Vocal de Canisy, et entre au CNR de Versailles en 1992. Elle obtient une licence d'espagnol à l'Université de Paris IV-Sorbonne et poursuit ses études musicales au CNR de Caen, qui lui décerne en 2000 le Prix d'Excellence de Chant (classe de Jocelyne Chamonin), puis en 2001 le Prix d’Excellence de Musique de Chambre (classe de Valérie Fayet).
A partir de 2001, elle se produit régulièrement avec les Chœurs de l'Opéra de Rouen ainsi que le Chœur de chambre Accentus dirigé par Laurence Equilbey, et participe bientôt à ses tournées internationales, en Europe de l’Est (2003), au Brésil (2005) et au Japon (2007).
Avec l’ensemble Opus 14
de Gilles Treille, elle explore un large répertoire baroque : pièces sacrées de Couperin, Charpentier, Lully, Monteverdi, Cavally, Buxtehude, Pachelbel, et de nombreuses cantates de J.S. Bach.
Depuis 2004, elle fait partie de Diakhrôma
, jeune ensemble à 12 voix solistes dirigé par Nicolas André, interprétant diverses œuvres de musique contemporaine, notamment La Voix Claire de J.L. Agobet, en 2010, au Festival Aspects des Musiques d'Aujourd'hui. La même année, elle chante Paysages Humains d'Anette Mengel, pièce pour soprano et 7 instruments.

A la scène, elle s'est produite dans The Beggar's Opera de B. Britten, Die Lustiger Nibelungen d'O. Strauss, La Belle Hélène et La Périchole de J. Offenbach, Didon et Enée de Purcell, Les Noces de Figaro et La Flûte Enchantée de Mozart, Carmen de Bizet. En juin 2011, elle est sur la scène de l'Opéra Comique pour incarner Cicinella et la Marquise dans Les Brigands de J. Offenbach, sous la direction de F.X. Roth.
Elle chante aussi en récital divers programmes de mélodies françaises (C. Debussy, M. Ravel, G. Fauré, P. Paray), espagnoles (E. Granados, M. De Falla, J. Rodrigo), américaines et brésiliennes (L. Bernstein, A. Copland, H. Villa-Lobos). Elle  travaille actuellement des mélodies de Sonja Beets, compositrice néerlandaise.
Angélique LETERRIER est régulièrement invitée pour des concerts de musique sacrée tels que Cantates
et Oratorio de Noël de J.S. Bach, Gloria et Motet « in Furore » d'A. Vivaldi, Stabat Mater de G.B. Pergolèse, les Requiem de W.A. Mozart, C. Saint-Saëns, M. Duruflé, Psaumes de F.B. Mendelssohn, Petite Messe Solennelle de G. Rossini, Laudate Pueri de G.F. Haendel, Messe en sol de F. Schubert, Stabat Mater de A. Dvorak. En mai et juin 2011, elle retrouvait l'Esemble Vocal de Canisy pour les Sept Paroles du Christ en Croix de C. Franck, invitée par Jean-Marc Boussard et Dominique Debart. En 2012, elle chantait dans le Requiem de G. Fauré, sous la direction de J.P. Wallez.

C'est à Caen, sa ville natale, que François LEMANISSIER commence ses études musicales. Après y avoir obtenu son prix d'orgue au Conservatoire, il intègre la Schola Cantorum de Paris où il devient l'un des plus brillants élèves d'André Fleury. Parallèlement il travaille l'écriture musicale avec Simone Plé-Caussade et poursuit ses études universitaires à la Sorbonne.
Depuis 1980, François LEMANISSIER est organiste titulaire de l'église Notre-Dame de Saint-Lô (Manche) ainsi que professeur de philosophie. Ses concerts comme soliste ou accompagnateur lui valent une légitime notoriété. Il a enregistré plusieurs albums CD (label Triton) aux grandes orgues de Saint-Lô puis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, toujours avec le souci de mettre en valeur les compositions de son maître André Fleury. En 2009, le Ministre de la Culture l'a nommé chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Olivier DELALANDE est à la fois pianiste, compositeur et musicologue. Sa formation l'a préparé à une telle polyvalence : Diplômes de solfège, de musique de chambre et de piano (mention TB) au Conservatoire Régional de Caen (1996-1997); Licence et maîtrise de musicologie à l'Université de Rennes (1998-1999); Agrégation de musique (2001); D.N.E.S.M. d'écriture (2005) puis de musique à l'image (2007) au C.N.S. de Musique et Danse de Lyon.
D'abord professeur en collège et lycée à Lyon, puis au Conservatoire Hector Berlioz de Bourgoin-Jallieu, Olivier DELALANDE enseigne aujourd'hui l'écriture et la composition au Conservatoire Régional du Mans.
Ses compositions sont déjà très nombreuses, marquées par une prédilection pour la musique de film. Il a travaillé à plusieurs documentaires sur la peinture (G. Braque, L. Pouëdras, M. Rocher, N. de Staël, en collaboration avec Y. Boujard, Y. Caron, F. Saint-Cast, M. Kadded), diffusés sur FR3 ou Citizen TV.
En 2004, il était invité aux Ateliers Musique et Image
du Festival international du film d'Aubagne. En 2007, au Festival international de musique et cinéma d'Auxerre, il a présenté une composition pour le film L'Armée des Ombres de J.-P. Melville.
En 2009, il a écrit la musique de Je cherche Jeanne, un film-documentaire de F. Saint-Cast, et en 2010, La sentence de Jeanne, une commande du chœur du Conservatoire Régional de Rouen. En mars 2010, il accompagnait l'Ensemble Vocal de Canisy et interprétait à Coutances l'une de ses oeuvres pour piano.

En écoute : Cerisiers blancs dans la nuit (2010)

Arnaud RICHARD, baryton-basse, obtient le Prix d'Excellence du Conservatoire de Caen en 2000, et poursuit sa formation auprès du baryton et pédagogue Alain BUET.
Il débute sur scène avec le rôle de Sarastro dans Die Zauberflöte de Mozart. En 2005, il participe à la retentissante production du Bourgeois Gentilhomme avec Le Poème Harmonique; en 2006 il est Guglielmo dans Cosi fan tutte de Mozart, avec l'ensemble Amadeus; et en 2008, il interprète le Géant et Mars dans l'opéra Cadmus et Hermione à l'Opéra Comique.
Il a aussi chanté les Requiem de Fauré, de Duruflé (avec l'Ensemble Vocal de Canisy), Brahms, Mozart, la Passion selon saint Jean
de Bach,  le Messie de Haendel ou encore les Carmina Burana de Carl Off. Comme soliste, il collabore avec différents ensembles, parmi lesquels La Maîtrise de Caen, Les Pages et les Chantres du CMBV, Ausonia, La Fenice, et participe régulièrement aux productions de l'Opéra de Rouen. Il se passionne aussi pour la mélodie et le lied, et a remporté en 2006 le deuxième prix de mélodie au Concours International de Marmande.
En décembre 2008, Arnaud RICHARD a retrouvé l'Ensemble Vocal de Canisy pour guider son travail de technique vocale, aux côtés de Jean-Marc BOUSSARD. Il a conseillé le groupe jusqu'aux concerts de mai et juin 2009.

L'Ensemble Vocal de Canisy eut le plaisir de travailler avec Catherine LENGLIN, en 1999, pour un premier Requiem de Duruflé, puis en 2005 dans un programme consacré à J.S. Bach et Vivaldi. Elle était encore son partenaire pour le Requiem de mai 2009, trente ans exactement après le dernier concert public de Maurice DURUFLE, aux mêmes orgues de l'église Notre-Dame de Granville. Fin juillet 2013, elle invitait l'Ensemble vocal pour fêter le 400e anniversaire de Notre-Dame de Cap Lihou.
Catherine LENGLIN est née à Arras, et sa passion précoce pour la musique lui fait découvrir et étudier l'orgue auprès de l'Abbé BREHION à Boulogne-sur-Mer, puis à l'Institut de Musique Sacrée de Lille où elle devient l'élève de Roger BERGERAT. Ces professeurs, formés à l'école de Marcel DUPRE, lui transmettent l'héritage de cet immense organiste et pédagogue, et lui permettent d'obtenir sa licence supérieure d'exécution. A l'âge de quinze ans elle est nommée organiste titulaire de l'Eglise Notre-Dame des Ardents, à Arras, où elle restera pendant dix ans. Conjointement à ses activités musicales, elle mène des études de droit jusqu'au diplôme d'Etudes Supérieures Spécialisées.

Installée dans la Manche, elle est nommée titulaire de l'Orgue de l'église Notre-Dame de Granville en 1992, poste qu'elle assure encore à ce jour. A coté des charges inhérentes à cette fonction, elle cherche à faire connaître son instrument, soit comme soliste dans de nombreux concerts, soit comme pédagogue en créant, en 1995, l'Académie d'Orgue et de Clavecin qui regroupe à Granville, chaque mois de juillet, des musiciens avides de perfectionnement.


Retourner au contenu